Au XIXe siècle, les marquis de Biencourt procèdent à des aménagements extérieurs et intérieurs très importants. Les deux tours qui désormais ponctuent les angles des façades sur cour confèrent au château une unité stylistique qu’il n’avait jamais eu jusque là. La bibliothèque et le grand salon sont à la même époque décorés dans le style néo-renaissance. Le site lui-même est redessiné en un grand parc paysagé. Au sud et à l’ouest, sont aménagés deux miroirs d’eau dans lesquels se reflètent les façades. Aujourd’hui, les espaces intérieurs offrent un voyage dans la vie du monument depuis la Renaissance aux différents moments de son histoire. Plusieurs modes de découverte du château et du parc sont proposés : visite libre, visite commentée et visite-conférences ainsi que l’audio-guidage en diverses langues. Le service éducatif du monument s’emploie à faire goûter et comprendre l’édifice et son site au jeune public, par le biais de visites ludiques, de visites-découvertes et d’ateliers du patrimoine animés en collaboration avec des artistes plasticiens, danseurs, conteurs et musiciens. Au cours de manifestations annuelles comme Monument jeu d’enfant ou Monum vert, diverses animations ludiques et artistiques sont proposées aux enfants et aux familles. Au fil des saisons, des concerts, des expositions et des formes d’expression artistique variées rythment la vie culturelle du monument.
L’édifice présente tous les raffinements d’une architecture renouvelée, conjuguant l’allure du château français traditionnel, avec ses hautes toitures, ses poivrières effilées, ses longues travées de fenêtres et de lucarnes, et la majesté de l’ordonnancement à l’italienne, qui confère aux façades une grande symétrie. A l’intérieur de la cour, le grand escalier, morceau de bravoure d’un architecte demeuré inconnu, est éblouissant. De ses loggias soulignées par un décor sculpté foisonnant, on peut admirer le parc créé à l’époque romantique, alors que les nouveaux seigneurs des lieux, les marquis de Biencourt, restauraient l’édifice. Aujourd’hui, tandis que les façades offrent leurs reflets aux bras dormants de la rivière, d’oeuvres d’art et mobilier redonnent vie aux espaces intérieurs. Des tapisseries ornent la grande salle où se tenaient bals et banquets ; portraits et tableaux d’histoire animent l’appartement où fut reçu Louis XIII, tout comme les salons, la bibliothèque, et la salle à manger, redécorés par les marquis de Biencourt.
C’est dans l’élan créatif des premières années du règne de François 1er que fut édifié le château d’Azay. Situé en Touraine, il s’inscrit dans la prestigieuse lignée des châteaux du Val de Loire, où les rois de France se plurent à résider durant un siècle. Construit par Gilles Berthelot, un riche financier issu de la bourgeoisie tourangelle, il manifeste l’engouement des élites cultivées pour la Renaissance italienne. Cet édifice inaugure l’ère des demeures de plaisance qui allient le charme du château à la française à la majesté des palais italiens. L’eau qui isole l’édifice, les tourelles d’angles et le chemin de ronde sur les murs extérieurs inscrivent son architecture dans la continuité de la tradition médiévale. Mais la répartition symétrique des grandes ouvertures confère aux façades une ordonnance régulière qui signe l’influence de l’architecture italienne. L’escalier monumental qui concentre l’essentiel du très riche décor sculpté est l’élément de prestige de cette architecture. Ouvert sur la cour d’honneur par des loggias et sur le paysage côté parc par de grandes baies, cet espace lumineux et transparent, relie le château à son site.
Visite d'Azay-Le-Rideau
Chateaux Montreuil Bellay Azay-Le-Rideau Brissac Concepts Waiting ... Ines Sastre Tag Heuer My Network SwipeBoard Claude Aïcardi Photos 2007 - Noel 2010 - Noel 2014 - Turquie REPORTAGE Sport Cars Porsche 911 Porsche Boxster AC Cobra Personal Notes Sciences One Day, One PicChristian AICARDI - Time Designer Concept - Copyright 2013