Départ derrière le château de Brissac pour rejoindre la Loire et suivre son lit … La rapidité avec laquelle on prend de la hauteur. Le calme des paysages. C’est la douceur et la quiétude du vol, le ballon glisse doucement dans le ciel, ce qui laisse vraiment le temps d’apprécier ce qui se trouve en-dessous de nous. La chaleur des brûleurs, qui nécessite de protéger le dessus du crâne par une casquette, les voix qui montent et qui permettent de distinguer clairement une conversation venant du sol, l’inertie de la montgolfière qui oblige le pilote à anticiper tous les obstacles à venir (forêt, ligne électrique). De plus, le contraste bruit & silence selon la mise en action des brûleurs. Et clou du vol, le double aterrissage : un dans un champs de vaches (vite, vite, barrons-nous de là !) et le deuxième un peu mouvementé la tête dans les barbelés ! Mais quelle rigolade ! Magnifique couché de soleil à l’aterrissage. Et aussi le rituel du baptème par les organisateurs à la fin de la journée accompagné du diplôme.
En août 1620 une entrevue de conciliation eut lieu à Brissac (en terrain neutre) entre Louis XIII et sa mère Marie de Médicis : une trêve temporaire fut conclue, qui ne devait pas durer longtemps car peu de temps après, la reine-mère fut bannie. Les descendants du duc de Brissac conservèrent le château jusqu’en 1792 ; à cette date le château fut mis à sac par les révolutionnaires. Il demeura dans cet état jusqu’à ce qu’un programme de remise en état fut commencé en 1844 et mené à bien par les descendants du duc au XIXe siècle. De nos jours, le château est toujours la propriété d’un membre de la famille. Il est ouvert au public pour les visites et son magnifique théâtre orné de dorures héberge chaque année le festival de la Vallée de la Loire.
Vol au dessus de Brissac
Le Château de Brissac se trouve à Brissac-Quincé, dans le département de Maine-et-Loire, à 15 km d’Angers. Ce fut à l’origine un château-fort construit par les comtes d’Anjou au XIe siècle. Après la défaite des Anglais par Philippe Auguste, celui-ci le céda à Guillaume des Roches. Au XVe siècle, le château fut reconstruit par Pierre de Brézé, un riche ministre de Charles VII. Pendant le règne de François Ier, de 1515 à 1547, la propriété fut achetée par René de Cossé, que le roi nomma gouverneur du Maine et de l’Anjou. Pendant les guerres de Religion, le château de Brissac devint en 1589 la propriété du protestant Henri de Navarre, le futur roi Henri IV. Gravement endommagée, la forteresse fut tout près d’être démolie. Cependant, Charles de Cossé était du parti d’Henri de Navarre qui devint bientôt roi de France. En remerciement, ce dernier lui donna le titre de duc de Brissac, le château et l’argent pour le reconstruire, ce qui fut fait en 1611. Son architecture en fait le château le plus haut de France, il compte 7 étages au total, et sa façade traduit les influences baroques de l’époque. Par mariage, la famille des Cossé-Brissac devint aussi quelque temps propriétaire du château de Montreuil-Bellay qui fut vendu par la suite.
Chateaux Montreuil Bellay Azay-Le-Rideau Brissac Concepts Waiting ... Ines Sastre Tag Heuer My Network SwipeBoard Claude Aïcardi Photos 2007 - Noel 2010 - Noel 2014 - Turquie REPORTAGE Sport Cars Porsche 911 Porsche Boxster AC Cobra Personal Notes Sciences One Day, One PicChristian AICARDI - Time Designer Concept - Copyright 2013